Assistance médicale d'urgence en voyage

Une équipe bilingue disponible 24 / 7
de partout dans le monde!

L’assurance voyage de votre carte de crédit répond-elle vraiment à vos besoins?

Catégorie : Conseils de nos experts  

Le Top 5 des éléments à considérer avant de décliner complètement l’assurance voyage privée

« Je n’ai pas besoin d’assurance voyage privée. Je suis assuré avec ma carte de crédit. »

La plupart des voyageurs connaissent l’importance de l’assurance voyage. Et plusieurs se fient aux protections incluses avec leur carte de crédit, croyant être couverts pour toute éventualité. Mais les protections sont-elles vraiment adéquates? L’assurance est-elle automatiquement en vigueur simplement parce que vous avez payé votre dernier compte? Y a-t-il des clauses de stabilité à respecter?

Saviez-vous que :

  • Après un certain âge, la couverture offerte par votre carte de crédit peut être restreinte à quelques jours seulement?
  • Les protections peuvent être limitées, voire inexistantes, si le voyage n’a pas été payé avec cette carte?
  • La protection peut être nulle et non avenue si vous achetez une prolongation auprès d’un autre assureur?

Il y a tant d’éléments à considérer et tant de cartes à comparer! Nous avons analysé dix-huit cartes de crédit reconnues pour leur protection d’assurance voyage ou leur programme de récompenses et vous présentons ici le Top 5 des éléments à considérer avant de décliner complètement l’assurance voyage privée.

#1 : Le montant de la couverture

Parmi toutes les cartes que nous avons analysées, près de la moitié offraient une couverture de seulement 2 millions $ ou moins.

Comme plusieurs autres choses, les frais médicaux augmentent d’année en année. Heureusement, les réclamations coutant plusieurs millions de dollars ne surviennent pas souvent… mais elles arrivent. Pensez à cette femme qui a accouchée prématurément lors d’un voyage à Hawaï et dont les coûts de la réclamation s’élevaient à plus d’un million de dollars. Ou au patient qui nécessitait un appareil respiratoire sophistiqué et qui a dû être hospitalisé pendant plusieurs semaines avant d’être suffisamment stable pour être rapatrié au Canada; les coûts de sa réclamation frôlaient les 5 millions de dollars. Une couverture d’au moins 5 millions $ est fortement suggérée. Autrement, vous pourriez avoir des factures salées à payer une fois revenu à la maison.

Conseil d’experts : La plupart des assurances voyage privées, dont Tour+Med, offrent une couverture d’au moins 5 millions de dollars.

#2 : Le nombre de jours inclus

Bien que certaines des cartes de crédit analysées fassent la promotion de couvertures atteignant 60 jours, ces durées sont généralement réservées aux clients âgés de moins de 55 ans. En réalité, plus les détenteurs de cartes vieillissent, plus le nombre de jours inclus est restreint.

Dans la plupart des cas :

  • Les personnes âgées de 60 à 64 ans bénéficieront d’une couverture variant de 15 à 31 jours (certaines cartes n’offrant que 8 ou 10 jours) et;
  • Les clients âgés de 65 ans et plus pourront voyager de 3 à 15 jours (la plupart des cartes offrant 7 ou 8 jours).

Certaines cartes n’offraient plus aucune couverture après 65 ans!

Conseil d’experts : Nous vous offrons des plans Par Voyage atteignant 183 ou 212 jours consécutifs, selon votre province de résidence. Ils sont offerts jusqu’à l’âge de 95 ans! Nous offrons également des plans Annuels Multi-Voyages de 8 et 15 jours pour les clients âgés de moins de 85 ans, ainsi qu’un plan Annuel Multi-Voyages de 30 jours pour les clients âgés de moins de 80 ans.

#3 : Les prolongations auprès d’autres assureurs sont-elles permises?

Certaines personnes pourraient être surprises d’apprendre que leur couverture peut être nulle et non avenue si la prolongation est achetée auprès d’un autre assureur. Cette information est pourtant d’une importance capitale!

Parmi les cartes que nous avons analysées :

  • Quelques-unes exigeaient que la prolongation soit prise auprès du même assureur, sans quoi la protection était annulée;
  • La plupart offraient des prolongations auprès du même assureur, mais ne mentionnaient rien quant à l’achat auprès d’autres assureurs. C’est donc une information qu’il faut vérifier auprès de la compagnie émettrice de la carte;
  • Certaines offraient des prolongations auprès du même assureur ou permettaient l’achat auprès d’un autre;
  • Plusieurs ne sont pas en mesure d’offrir de prolongations et certaines indiquaient même que la couverture était annulée complètement si la durée du voyage excédait le nombre de jours permis!

Conseil d’experts :

Rien ne devrait être tenu pour acquis. Dans le doute, posez des questions! Il est de votre responsabilité de vérifier si la compagnie émettrice de la carte offre des prolongations, ou si vous êtes autorisés à vous la procurer auprès d’un autre assureur. Si oui, il est également de votre responsabilité de valider l’étendue de la protection, puisque plusieurs assureurs privés ne couvriront pas les évènements ayant débutés avant la date d’entrée en vigueur de leur protection (c’est-à-dire, pendant que vous étiez couverts par la protection de votre carte de crédit). Assurez-vous que les prestations se poursuivront une fois la couverture de la carte expirée, afin d’éviter de devoir débourser pour une visite de suivi, par exemple.

#4 : La stabilité des conditions de santé préexistantes

Tour+Med requiert 3 mois de stabilité pour les clients âgés de 59 ans et moins et 6 mois pour les clients âgés de 60 ans et plus. Si un client désire couvrir une condition de santé instable, il peut demander l’option Période de stabilité réduite, afin de réduire le délai de 3/6 mois à 30 jours avant le départ, tout en continuant de bénéficier d’une couverture pouvant atteindre 5 millions de dollars.

Même si la majorité des cartes que nous avons analysées exigent de 3 à 6 mois de stabilité, quelques-unes requièrent jusqu’à 1 an pour les clients âgés de plus de 74 ans!

Conseil d’experts : Qu’il s’agisse d’une protection auprès d’une assurance voyage privée ou par le biais d’une carte de crédit, les conditions de santé préexistantes doivent être stables pour être couvertes. Alors bien que ceci soit commun pour tous les assureurs, vous devez tout de même valider les critères relatifs à l’âge, puisque ceux-ci varient d’une carte de crédit à l’autre.

#5 : Le voyage doit-il avoir été payé avec cette carte de crédit spécifiquement pour que la couverture soit en vigueur?

Le dernier point auquel vous devez porter attention est de savoir s’il est nécessaire d’avoir payé votre voyage avec cette carte de crédit pour que la protection d’assurance voyage soit effective. Bien que ceci n’affecte en rien l’assurance médicale, l’impact peut être majeur dans le cas des protections non médicales.

L’une des cartes que nous avons analysées offrait uniquement la protection médicale alors nous considérons les cartes restantes pour les catégories suivantes.

Annulation et interruption de voyage :

Même si certaines cartes indiquaient que les clients étaient couverts en cas d’annulation ou interruption de voyage si « une partie » du voyage avait été réglée avec la carte, la majorité des cartes n’offraient aucune couverture si le voyage n’avait pas été payé en totalité avec la carte, ou n’offrait tout simplement pas de couverture pour les éléments payés autrement.

Pour bien comprendre ce que cela signifie, imaginons un couple visitant l’Europe : leurs billets d’avion ont été payés avec leur carte de crédit, mais une fois sur place, ils décident de faire une croisière sur la Méditerranée, qu’ils paient en Euros. En cas d’interruption de leur voyage, seuls les billets d’avion seront couverts puisqu’un autre mode de paiement a été utilisé pour la croisière. Ce n’est pas très commode et les pertes pourraient être importantes!

Bagages et effets personnels :

Non seulement devriez-vous vérifier si la protection des bagages est incluse, selon le mode de paiement utilisé pour votre voyage, mais il faut également savoir quels risques sont couverts : perte, vol, retard, dommages? Certaines cartes ne couvriront qu’une partie de ces malchances. Qu’adviendra-t-il si vous êtes victimes d’une autre?

Décès et mutilations accidentels :

Quelques-unes des cartes analysées n’offrent aucune protection en cas de décès ou mutilations accidentels. Parmi les cartes restantes, certaines mentionnent qu’au moins 75 % du prix du billet doit avoir été réglé avec cette carte pour que la couverture soit en vigueur; les autres nécessitent le paiement complet du billet avec cette carte afin de bénéficier de la protection.

Reprenons l’exemple du couple visitant l’Europe : alors qu’ils se trouvent à Paris, ils décident de faire l’achat d’un tour guidé de la ville à bord d’un autobus. Ils se trouvent donc à bord d’un transporteur public et une assurance voyage privée les couvrira en cas de décès accidentel ou de mutilations survenant d’un accident d’autobus. Toutefois, une protection avec leur carte de crédit ne leur sera d’aucune utilité puisque les billets du tour guidé ont été payés en Euros.

Conseil d’experts : Nous savons qu’une police d’assurance n’est pas la lecture la plus palpitante, mais c’est en prenant le temps de lire votre police attentivement que vous saurez ce qui est couvert ou non, les exclusions, les risques assurés, etc. Pensez à chaque aspect de votre voyage et n’hésitez pas à contacter l’assureur avant votre départ pour vérifier que vous serez bien protégé. N’hésitez pas à demander conseil à votre courtier ou à vous procurer une assurance voyage privée pour les aspects « non médicaux » de votre voyage, tels que la protection annulation-interruption de voyage.

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, les protections d’assurance voyage offertes avec certaines cartes de crédit peuvent être intéressantes pour certains, mais ne conviennent pas à tous les voyageurs ni à tous les voyages. Pour partir l’esprit en paix, vous devez analyser vos besoins et vous informer auprès des différents assureurs. Le montant de la couverture sera-t-il suffisant en cas d’évènement grave? Le nombre de jours inclus correspond-il à vos besoins? Pouvez-vous faire l’achat d’une prolongation auprès de l’assureur de votre choix? La période de stabilité requise est-elle réaliste? Quelles sont les conditions à respecter pour bénéficier des protections non médicales, lorsque celles-ci sont offertes? Toutes ces questions, et plus encore, devraient être répondues avant que l’assurance voyage privée ne soit déclinée.